Le Citron

Citron

Je suggère régulièrement à mes clients de ne pas manger d’agrumes au Québec en hiver, car leur digestion laisse beaucoup d’acidité que mon corps va essayer d’éliminer en le tamponnant avec son calcium. Donc agrumes l’hiver chez nous égale déminéralisation. Je parle ici de pamplemousse, orange, ananas, clémentines.

On peut à l’occasion en manger, mais pas de façon routinière.

Le citron lui, c’est l’exception à la règle si on respecte les consignes. Pris en petites quantités, mon estomac par un processus nommé transmutations biochimiques va avoir la capacité de transformer l’acidité du citron et le rendre plus alcalin. Je peux donc profiter de toutes ses qualités sans me déminéraliser. Mais trop, c’est comme pas assez. Boire un demi-citron par jour, c’est trop pour notre climat. On peut le faire pour une cure de maximum 7 à 10 jours, mais jamais à long terme. Si ça ne pousse pas chez nous, il faut prendre le fruit dans une période climatique similaire à son pays d’origine.

Excellente source de vitamine C, il renforcit le système immunitaire et permet de fixer le fer . Ses terpènes en font un bon expectorant.  Vous pouvez donc l’utiliser dans vos tisanes pour combattre et surtout prévenir le rhume ou les grippes. Si le citron est reconnu si efficace pour désinfecter nos planches à découper, imaginez son effet antibactérien dans notre organisme. Source d’acide folique, il contient aussi une bonne quantité de potassium qui régularise les rétentions d’eau dans notre corps.

On utilise son jus (toujours dilué) dans les vinaigrettes à la place du vinaigre, dans les marinades pour attendrir les viandes. Toujours prendre du citron biologique lorsqu’on veut utiliser le zeste. Ne pas acheter de citrons avec une pelure un peu verte, son taux d’acidité est alors trop élevé et pourrait causer des irritations des muqueuses de la bouche et de l’estomac.

N’hésitez pas à mettre un peu de jus de citron dans votre masque facial à l’argile, la peau aime la vitamine C qui lui aide à se régénérer en plus de désinfecter les petits boutons. Mettez-en dans la dernière eau de rinçage lors du prochain shampoing.  Lustre des cheveux garantis en plus d’une bonne dose de vitamine C pour combattre les pellicules.

Sylvie Ménard nd.
Naturothérapie, Herboristerie, Réflexologie

  • Comment et pourquoi faire une détox printanière
    April 10, 2016 at 1:50 pm

    […] L’eau citronnée, un truc de grand-mère ? […]

  • Comment et pourquoi faire une détox printanière
    April 10, 2016 at 1:50 pm

    […] L’eau citronnée, un truc de grand-mère ? […]